Qu'est-ce qu'une spiritualité naturelle ?

Il s'agit de comprendre et d’expérimenter une approche qui respecte toutes les fonctions de l'être humain : le corps, la sexualité, les émotions et les pensées.

Les outils proposées invitent à l'autonomie intérieure, car il n'y a que vous qui pussiez décider ce qui est juste pour vous.

 

La question de la transcendance est une question vitale, souvent traité par les religions. Je vous renvois à l'ouvrage de Jean Birnbaum un silence religieux. En quoi une spiritualité naturelle et rationnelle peut-elle répondre à nos crises écologiques, économiques, sociétales et civilisationnelles ?

> "Voilà presque deux siècles qu’au nom de l’idéologie du progrès, la société occidentale (aujourd’hui étendue à la planète entière) a cru trouver le bonheur et le sens de l’existence, dans une production et une consommation sans limite de biens et de produits, jusqu’à l’épuisement programmé des ressources de la Terre qui accueille l’humanité. Sortir de cette impasse suicidaire implique de transformer radicalement nos modes de vie et de pensée. C’est pourquoi la crise généralisée que nous traversons n’est pas seulement économique, financière, énergétique ou politique : elle est d’abord structurelle, culturelle, civilisationnelle et (osons le mot) spirituelle. 
> Ainsi l’idéologie matérialiste moderne, a une lourde part de responsabilité dans le désastre écologique et la crise généralisée. 
Les penseurs des lumières n’étaient eux pas hostiles à l’idée de spiritualité, mais leurs continuateurs avec le positivisme d’Auguste Comte, sous couvert de rationalité ont enfermé l’humanité occidentale dans une vie purement matérielle, sans but, sens ou transcendance où la valeur reconnue est l’argent et les moyens d’acquérir.                                       
> De plus, les sociétés religieuses toléraient et valorisaient la vie spirituelle ou mystique à condition qu’elle s’exprime exclusivement dans les cadres, dogmes, rituels déterminés par l’idéologie religieuse. Les religions ne sont qu’en apparence favorables au développement de la spiritualité car elles empêchent toute expérience d’éveil authentique qui fait voler en éclat les autorités, repères et systèmes hypocrites et aliénants. 
> Il y a donc urgence à inventer une nouvelle spiritualité qui s’écarte des errements du matérialisme moderne, de l’obscurantisme du religieux et qui prenne acte des aspects positifs de la culture occidentale et des traditions initiatiques et ésotériques. L'ambition de l'écologie intérieure est d'impulser une nouvelle culture où l’on développe nos propres capacités psychiques." Yann Thibaud

 

Dans les stages ou les formations, vous pourrez découvrir et expérimenter la méditation naturelle et des états d'expansion de conscience.
>" Le processus d’Éveil revêt de multiples formes, différentes pour chacun: il peut être immédiat ou graduel, comporter des avancées et des reculs, des ombres et des lumières ; il est mystérieux, progressif, incontrôlable et imprévisible. Le temps est venu, sans doute, de démythifier, désacraliser et démocratiser l’Éveil et de comprendre qu’il s’agit d’une possibilité universelle, chacun d’entre nous pouvant dès lors être légitimement qualifié d’éveillé en puissance ou en devenir, d’intermittent de l’Éveil comme il est des intermittents du spectacle.
> Si, comme l’affirment les éveillés eux-mêmes, l’Éveil est ce que nous sommes, notre nature intime et notre réalité ultime, alors il n’est nul besoin de recourir à des techniques complexes, des disciplines sévères, des pratiques rigoureuses ou des initiations exotiques ou ésotériques, pour retrouver la mémoire de notre identité véritable.
> Or, pour que l’être intérieur ou le moi profond puisse se manifester, encore faut-il lui en laisser la possibilité et, pour cela, se tourner vers l’intérieur et s’ouvrir à ce qui survient spontanément en soi.
> Si l’on accepte son monde intérieur tel qu’il est, en se contentant de le percevoir avec intérêt, bienveillance et neutralité, alors il reprendra forme et sens : les pensées, dès lors qu’elles sont écoutées, honorées et prises en compte, peuvent s’approfondir, quitter le plan superficiel des réactions émotionnelles et réflexes conformistes, pour donner lieu à des prises de conscience émanant de la sagesse intérieure, s’avérant être source de compréhensions, révélations et inspirations appropriées ; les émotions perçues, acceptées et libérées, se transmutent alors en paix, joie et plénitude ; quant aux désirs, si leur substrat émotionnel se transmute, ils s’approfondissent également et deviennent des intuitions justes et pertinentes, provenant des couches profondes de la conscience." Yann Thibaud