C'était des innoncents !

 

Le dernier conseil scientifique indépendant de réinfocovid, de jeudi 14 octobre 2021, donne des informations, à partir de données officielles,  sur les effets secondaires de ce qui est appelé vaccin. https://crowdbunker.com/post/Mqr69rxT Je vous invite à aller voir et écouter. Puis à partagez. C'est surréaliste et tragique.

Est-ce le reflet d'un monde technocratique pour qui des morts sont une comptabilité appelé "bénéfices-risques" ?

Est-ce que des séquelles graves chez les enfants ne sont rien parce que les bénéfices sont tellement plus grands ?

Pour qui ? Il y a sûrement des bénéfices financiers pour certains. Des bénéfices pour les plus âgés ?

Quels sont les bénéfices des mensonges d'une société pratiquant l'infanticide ? Car comment appelle-t-on cela, quand des personnes sacrifient la santé des enfants ?

J’atteins le point Godwin qui je l'espère ne vont pas déclencher de réactions de certains offusqués par la comparaison entre la déportations des enfants juifs avec ce qui se passe. Or ce n'est pas comparable. Ce n'est pas pareil.

J'entends juste les mots de la directrice de la colonie d'Izieu, Sabine Chwast-Zlatin, qui au procès Barbie en 1987, témoigne de ce qu'elle a vécu. Izieu pour mémoire ce sont 44 enfants et 7 adultes qui ont été arrêtés, emprisonnés du 6 au 7 avril 1944 à la prison Montluc à Lyon, puis sont morts déportés à Auschwitz (une seule survivante). Voilà ces mots lors du procès : "je demande, les 44 enfants c'était quoi ? C’était des résistants ? C’était des maquisards ? Qu’est-ce qu’il était ? C'était des INNOCENTS."

Alors que ce passe-t-il aujourd’hui sommes nous en train de commettre un crime contre l’humanité en tuant des innocents ? Est-ce là où nous sommes rendus ? Mesure-t-on ce qui se passe ? Ou préfère-t-on détourner le regard et ne pas savoir ! Le réel est dur parfois. Regardons le. Merci.

Jean-Guillaume Bellier - octobre 2021

 

L’extrait de Sabine Chwast-Zlatin au procès Barbie en 1987.

https://www.youtube.com/watch?v=M4XgrrLyCRY