Le respect et encore le respect

Un jour nous écrirons une anthologie de la propagande covidiste. Ce article pourra y figurer comme un exemple de rhétorique mensongère. En effet, nous voyons un philosophe qui blablate sur les vertus de produits chimiques. Nous savons qu'ils sont dangereux, ne protègent pas et sont expérimentaux. Le pire, c'est qu'il croit à ce qu'il dit, habitué à être un sachant, un élu de la république. Il invente une histoire pour justifier la vente de produits dangereux, malgré les données objectives qui existent. Il doit se contorsionner pour ne pas les lire.

Je lui souhaite de contracter le virus de l'intelligence. Il arrêtera de croire que les virus sont des saloperies et que la chose qu'on injecte est un miracle de la technologie. C'est juste un poison de plus inutile. Oui, il y a des personnes malades. Ce n'est pas la peste. Nous avons besoin de vérité, de liens et de respect mutuel. Quelle malveillance dans ses propos ! Quelle manque d'humanité ! De quoi a-t-il peur pour perdre la considération de l'autre ? Ce n'est pas parce que nous pensons différemment de lui que nous méritons l'irrespect. Nous sommes informés à d'autres sources que celle de la doxa qu'il défend. Cette dernière piétine le dialogue et l'échange. Refuse-t-il le débat, parce qu'il craint de ne pas tenir face à des contradicteurs sérieux ?